Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : TahitiRama
  • : Des nouvelles de notre vie quotidienne en Polynesie.
  • Contact

Compteur de visites

Il est actuellement

Archives

Meteo

Click for Tahiti, Polynésie française Forecast

23 avril 2013 2 23 /04 /avril /2013 02:27

 

Bon, ça y est. une page se tourne : BALBOA est à vendre. Nous arrivons au terme de notre troisième et avant dernière année en Polynesie. Une partie de l'équipage a émis le souhait (insistant) de passer la dernière année à terre. Et ce que femme veut......  

Allez, c'est parti pour un descriptif de notre beau bateau 


 Vente-Balboa 4814    

 

  

 38s5

 

Nom de code : Balboa

Papétisé   n° 1838

Immatriculation : PY6765 

Beneteau USA  First 38 (Moorings 380) de 1990

Longueur de coque : 11.70 m

Bau max : 3.75 m

Tirant d'eau : 1,6 m 

Version 2 cabines - 1 salle de bain - 1 dressing

 

 

Vente-Balboa 4815

 

Coque et pont

Construction polyester. Pas de traces d'osmose

Dernier carénage en Juin 2012

Peinture de pont antidérapante complète en Juin 2012

Peinture de coque complète en Juin 2012

Large baille à mouillages à l'avant.

Puits à chaîne pour deux mouillages.

2 coffres arrières.

Dérive profilée en plomb

Barre à roue Goit gainée cuir

Compas magnétique Plastimo Olympic 135

Barre franche de secours. 

Mains courantes en teck massif.

Bancs de cockpit lattés en teck

Support en teck massif pour fixer un moteur "hors-bord" 

 

Vente-Balboa 4955

 

Voilure

Grand voile lattée avec 3 prises de ris  (10/2004)

Génois révisé en 2012 avec changement de la bande anti-UV

Lazy bag et Lazy jack Juin 2012   

Bimini changé en Juin 2012 

 

Accastillage

2 winches Lewmar taille 30 selftailing sur le roof

2 winches Lewmar taille 40 selftailing d'ecoute de génois

1 winche Lewmar taille 30 selftailling d'enrouleur de genois

4 taquets coinceurs

Rail d'écoute de grand voile Goiot 

 

Vente-Balboa 5096

 

Equipements spécifiques     

2 réservoirs d'eau douce (150l + 100l)

1 réservoir de gas-oil (80l)

2 bouteilles de gaz dans coffre cockpit 

 

Motorisation 

Moteur YANMAR 3GM30

4500 heures environ     

Haut moteur entièrement révisé en Juin 2011 (rodage soupapes - décrassage - tous joints neufs)

Impeller de refroidissement changée en Juin 2012 

Tarage des injecteur en Juin 2011 

Joint et bague hydrolube changés en Juin 2012 (100 heures de fonctionnement)

Toutes les durites ont éte changées en Juin 2011 

 

  002 (2)

 

Électricité

Tableau électrique avec 18 disrupteurs thermiques et voyants de marche (lucioles).

1 batterie moteur de 12 v/100 amp/h

4 batteries services de 12v/100 amp. soit un total de 400 amp. (2011)

1 répartiteur de charge 100A  2entrées / 3sorties ((01/2011)

4 panneaux solaires 50 w  

1 régulateur de charge pour les panneaux solaires de 25 amp.MORNING STAR avec ecran deporté table à carte

1 chargeur pour deux groupes de batteries STERLING 1220 de 20 amp/heure.

Système électrique 220 v avec prise de quai

4 prises 220 Vavec disjoncteur

1 Onduleur 12V/350W Victron Puresinus  (09/2011)   

 

Electronique

Sondeur profondimètre avec alarme.

Anémomètre

Speedometre

VHF LOWRANCE LVR 880 ASN

Antenne en tète de mat (01/2011)

Pilote automatique pour barre à roue RAYMARINE SPX 5 (http://www.raymarine.fr/view/?id=380) (100h) 

Antenne GPS USB + Logiciel MaxSea + cartes

 

Mouillage

Guindeau électrique axe horizontal (01/2011)

Mouillage principal : Ancre soc de charrue articulée + 40m chaîne 8 mm (2012)  + 60 m haussière

Mouillage secondaire : ancre soc de charrue fixe + 10 m chaîne 10 mm + 40 m haussière

Patte d'oie +  main de fer

 

Vie a bord

WC manuel neuf (04/2012)

Groupe eau douce sous pression

Cumulus moteur + résistance 220V

Gaziniere 2 feux + four sur cardan 

Réfrigérateur 120l ISOTHERM 12V groupe DANFOSS porte ouverture normale (01/2011)

Antenne TNT Glomex en tête de mat 

Barbecue Plasma à gaz

 

Carré

Vernis entièrement refaits en 2010


023

 

008

 

      003 (3)

 

Cabine avant + dressing

 

005

 

011

 

Cabine arrière

 

  027

 

Salle de bain

 

002

 

Securité

Radeau de survie PLASTIMO côtier acheté en 2011 

Fusées de détresse

Extincteurs

Bouée fer à cheval 

 

Annexe

Annexe semi-rigide en hypalon APEX 9 pieds immatriculée excellent état 

Moteur mercury 15cv  série bleue

Nourrice 20l

 

Divers

Diverses pièces et accessoires sont laisses a bord : accastillage, pares barrages, drisses, amarres etc.... 

 

Photos et infos supplémentaires

 

Vente-Balboa 4708 

 

Vente-Balboa 4824

 

 

Vente-Balboa 4956

 

Bateau très sain, prêt à partir. Parfaitement adapté à la vie à bord. Grosse révision moteur en juin 2011, puis carénage, peinture coque, pont et grosse remise à niveau en Juin 2012.

Le bateau sera expertisé pour la vente et pourra être sorti de l'eau pour inspection des oeuvres mortes. Les conditions de prise en charge sont à définir

D'autres infos sont disponibles sur le blog (compte rendu voyage, chantier etc....)  dans la catégorie bateau ou voyage.

Je reste à disposition pour toute info et/ou photos supplémentaires :  christophe.rama@laposte.net

Vini : 305005

 

Prix

5 250 000 Fcp  (44 000 euros environ) 

 


Partager cet article
Repost0
22 février 2013 5 22 /02 /février /2013 02:34

 

Jour 14

Punta Arenas – Puerto Montt - Puerto Varas

 

Lundi 31 Décembre

 

 

 

·           Départ ce matin pour Punta Arenas et  visite de la colonie de pingouins du fjord Otway au Nord Ouest de Punta Arenas

 

2 2375

 

 2 2380

 

 2 2390

 

 2 2391

 

 2 2392

 

 2 2407

 

Mignon..... 

 

 2 2412

 

  Certains nichent vraiment très près des chemins balisés....

 2 2418

 

Tiens, il est bizarre celui-la....

 2 2430

 

  Bon, il est temps de rejoindre l'aéroport pour notre 6ème vol depuis notre départ de Papeete.

 

Vol en direction de Puerto Montt

Départ : Punta Arenas (PUQ) 17:35 Lundi

Arrivée : Puerto Montt (PMC) 19 :45 Lundi

  Jour 14

 

 

  Départ pour Puerto Varas et installation

 

Hotel : Chimanga Hostel

Adresse San Pedro 410

Puerto Varas, 5550000Chili

Téléphone +5665755659

E-mail jagomez@chimangahostel.cl

Infos voyage : Latitude -41.31776, Longitude -72.98409

(S 041° 19.066, W 72° 59.045)

 

 

Jour 15

Puerto Varas

 

Mardi 01 Janvier

 

 

 

Puerto Montt est une ville du Chili austral, capitale de la province de Llanquihue et de la région des Lacs. Elle se situe à 1.035 kilomètres au sud de Santiago du Chili par la route panaméricaine, sur la rive nord du vaste golfe appelé Seno de Reloncaví.

La ville possède un important port de commerce, de pêche et de transport (ferry). Puerto Montt se trouve dans une région aux paysages naturels magnifiques favorables au tourisme. En effet à proximité il y a la présence de lacs, de plages, de forêts vierges, de montagnes, de centres de ski, de lieux de pêche.

Merci Wiki....

 

Une fois n'est pas coutume, on commencera le séjour à Puerto Montt par une visite de la ville.

 

2 2432

 

 

En compagnie de notre Dream Team au grand complet....

 

2 2442

 

On en mangerai presque. Non ?

 2 2446

 

  Les plus courageux se baignent dans une eau à 20°. Des fous....

 2 2448

 

Nous, on préfère rester au sec... 

 

2 2457

 

 ... pour admirer le volcan Osorno.

 

2 2463

 

   

 

Jour 16

Puerto Varas

 

Mercredi 02 Janvier

 

 

 

·         Au programme : le volcan Osorno et les chutes du fleuve Petrohué. Au pied de la Cordillère, on longe le lac Llanquihué en direction du parc national Vincente Perez Rosales.

·        .

 

2 2465

 

  Le décor est magnifique et nous change encore du desert du Nord, des plaines du Sud.

 

 2 2467

 

 2 2473

 

 L'arroseur arrosé....

 

2 2475

 

 

 2 2479

 

 

 2 2485

 

 2 2499

 

 

 2 2501

 

 

 2 2506

 

 2 2515

 

 

 2 2524

 

  Après les chutes, on prend de la hauteur pour explorer les pentes du volcan. On se gare à la station de ski pour une petite ballade.

 

 2 2525

 

  c'est haut....c'est beau....

 2 2537

 

 On ne pouvait pas ne pas aller batifoler dans la neige !

 

2 2543

 

 2 2545

 

 

 

 2 2550

 

  Déjà notre dernière journée à Puerto Montt. Le temps passe vraiment trop vite.

 

 

Jour 17

Puerto Montt - Santiago du Chili

 

Jeudi 03 Janvier

 

 

 

 

Jour 17

 

Vol en direction de Santiago du Chili

Départ : Puerto Montt (PMC) 20 :15 Jeudi

Arrivée : Santiago Arturo Merino Benitez, (SCL), Santiago, Chili 22:00 Jeudi

 

Infinity Suites By Ameristar

Adresse Alonso Ovalle 840 Of 1004, Centro

Santiago, 8320000Chili

Téléphone +5626383905

E-mail nicholas.prewitt@ameristar.cl

Infos voyage : Latitude -33.44570, Longitude -70.64820

(S 033° 26.742, W 70° 38.892)

 

Jour 18

Santiago du Chili

 

Vendredi 04 Janvier

 

 

 

 

 Visite de ville : le Palais de la Moneda, la Place d'Armes.... La ville nous laissera un souvenir mitigé : tres sale, bruyante.... pas vraiment accueillante. Mais on a sûrement pas su l'apprivoiser.... On lui laisse donc une chance.

 

2 2554

 

 

2 2551

 

2 2559 

 2 2578

 

2 2564

 

 

Jour 19

Valparaiso

 

 Samedi 05 Janvier

 

 

 

Visite aujourd'hui de Valparaiso et la seule déceptionde notre voyage. Cette ville est sale...tres sale !! Les trottoirs n'ont sûrement pas vu de balayeuse depuis......toujours. Le port est glauque.... Bref, un petit tour sur les colines pour y voir les maisons colorées et nous décidons de quitter cet endroit, après qu'une habitante nous ai déconseillé de continuer plus loin à pied, question de sécurité. Belle ambiance....

 

2 2605

 

 

 2 2586

 

2 2592

 

 2 2597

 

C'est à partir de là que l'on nous déconseillera d'aller plus loin. On écoute toujours les conseils....

 

 2 2600

 

 

2 2601

 

  Allez, hop, on file. Direction le port de pèche de Quintay. Dans la précipitation, j'oublierai de faire le plein, ce qui nous vaudra un achat de 5 litres de super à la "station" du coin (une mamie qui stocke l'essence dans son garage) à plus de 2 euros le litre. Mais le service est compris, alors.....

 2 2608

 

 

2 2610

 

  Les pélicans sont de sortie

 2 2625

 

Une halte fruits de mer au resto "Miramar"  

 

2 2629

 

 Ca fait rire le pélican....

 

2 2664

 

 

2 2644 

  Comment recycler un vieux bateau ? Facile, en terrasse.....

 2 2680

 

Dans la vie, il y a des cactus.....  Aie aie aie.....ouille

 

2 2684

 

  2 2685

 

On quitte ce charmant port de pèche pour suivre un peu la cote vers les stations balnéaires

 

2 2687

 

Le nom du café ne s'improvise pas

 2 2690

 

Bof, la plage.... mais on devient exigeant !

 2 2692

 

    

 

Jour 20

Santiago du Chili

 

Dimanche 06 Janvier

 

 

 

  Aujourd'hui, c'est Dimanche. On est tous aussi "fiu" que le chien.  Donc au programme : rien ! Repos

Et demain : re-avion !

  2 2573

 

 

 

Jour 21

Santiago du Chili - Papeete

Durée: 21:00

Lundi 07 Janvier

 

 

 

  Ca sent l'écurie avec le vol ce matin pour l'île de Pâques.

 

Jour 21

 

  Vo len direction de Papeete

Départ: Terminal D, Santiago Arturo Merino Benitez (SCL), Santiago, Chili 09:15 lundi

Arrivée: Easter Island, (IPC), Easter Island, Chili 13:10 lundi

Départ: Easter Island (IPC), Easter Island, Chili 22:25 lundi

Arrivée: Papeete Faa'a International Airport, (PPT), Papeete - Tahiti, Polynésie française 23:15 lundi

 

  On profite donc d'une journée complète pour les derniers achats de souvenirs, notamment un moai en pierre de lave de 50 cm que je porterai dans mon sac cabine. Chut...

 

2 2698

 

Le triangle polynésien. Il y a de la route....

 2 2700

 

On admire une dernière fois les tortues du port.

 

2 2709 

 

 2 2717

 

C'est l'heure du départ, à l'aéroport international de Hanga Roa

 

2 2738

 

  Lucie garde le sourire. Elle va revoir les copines avec plein de choses à raconter....

 

2 2736

 

 Direction Papeete ! C'est par là, je crois. Hein, Lucie ?

 2 2735

 

 

Partager cet article
Repost0
15 février 2013 5 15 /02 /février /2013 02:33

 Bonjour à tous.  Retour de notre road trip au Chili. Désolé pour les delais....le boulot.....

 

Jour 6

San Pedro de Atacama

 

Dimanche 23 Décembre

 

 

 

Visite ce matin du salar d'Atacama et des lacs d'altitude. On commence doucement avec la Laguna Cejar.

 

1 1740

 

  Nous sommes seuls, au milieu de nulle part.....

 1 1738

 

   En compagnie de quelques flamants roses

 

1 1727

 

   Effet "miroir" de la surface du lac. La cordillère est dans le fond

 

1 1746

 

  Pas de risque de manquer de sel pour le pique-nique

  1 1742

 

Magnifique. On reprends la route, poussé dehors par un troupeau d'américains (6 bus !!) venus recréer leur habitat au bord du lac : tables, chaises, barbecue, gamins braillards et baignade.... Bref, on fuit lâchement....Dommage

 

Prochaine étape : TOCONAO, village situe sur la route 23.

  1 1753

 

Un poivrier en pleine rue (si, si...). C'est comme ça le poivre, avant de se retrouver dans le moulin.

 

1 1757

 

  Le futur Grand Canyon Américain, dans quelques années....

 1 1771

 

  Visite de l'oasis de la vallée de Jere

 1 1774

 

  Coucou, c'est nous !! 

 1 1791

 

Les ponts sont 100% naturels et recyclables...

 

1 1795

 

Un écrin de verdure au milieu du désert.

 1 1798

 

  1 1814

 

On change d'atmosphère avec la Laguna Chaxa, au milieu du salar. Lunaire et magnifique.

 

1 1848

 

Pas vraiment l'endroit idéal pour faire pousser des arbres. Que du sel, melangé à la terre.

 

1 1821

 

Les reines du désert...

 1 1827

 

Vue de la lagune.

 1 1845

 

On prend de l'altitude avec les lacs Miscanti et Minique, situes à 4300 m d'altitude. J'apprendrai à mes dépends qu'il vaut mieux éviter les footings à cette altitude. J'y ai frôlé l'évanouissement....

 

1 1868

 

Mais ça vaut le coup tellement le paysage est irréel....  Un très grand moment du voyage. Inoubliable !

 1 1873

 

  1 1876

 

     1 1910

 

Arrêt à l'église, toute en stuc et en chaume

 

 1 1914

 

   

Jour 7

San Pedro de Atacama

 

Lundi  24 Décembre

 

 

 

  La journée précédente, avec l'altitude, aura eu raison de mon organisme. C'est donc malade comme un chien et complètement vidé que j'aborde cette journée. On décide donc de traîner "en ville" et de se reposer. Pour les filles, tout va bien... Elles sont indestructibles !

 

Petite visite de San Pedro d'Atacama, donc....

 

1 1919

 

Un petit tour à la poste

 

1 1920

 

  Ballade dans les rues....

  1 1926

 

Attention au carrefour !

  1 1928

 

 

Jour 8

San Pedro de Atacama

 

Mardi 25 Décembre

 

 

 

  Ca y est, ça va mieux !  On peut donc envisager la visite ô combien attendue de la fameuse " Vallée de la Luna"

 

1 1956

 

 1 1958

 

  Comme on peut le voir, cette vallée doit son nom à l'absence totale de flore et de faune. A l'exception de quelques créatures chapeautées qui se dorent au soleil...

 

1 1960 

 Lunaire, on vous dit !

 

1 1971

 

 1 1969

 

La duna major, la plus grande quoi.... Magnifique en vrai ! Il est très difficile de rendre compte de la majesté du lieu sur une photo. On essaye quand même, pour vous donner aussi envie d'y aller....

  2 1972

 

C'est des bus, à droite de la photo.... 

 

2 1977

 

 2 1994

 

Lucie est ravie. Ses pieds ne touchent même plus terre !

 2 1998

 

  Bon, il va falloir quitter cette région, à regrets... ces derniers jours nous auront complètement dépaysés, dans une région hors du temps, avec un climat inconnu pour nous. On se dit a chaque fois que c'est trop court.

 

Allez, on sort les polaires du sac et on prend la route (les airs...) pour la Patagonie. Changement d'ambiance.

 

Jour 9

San Pedro de Atacama – Punta Arenas – Puerto Natales

 

Mercredi 26 Décembre

 

 

 

Vol en direction de Punta Arenas

Départ : Calama (CJC) 07 :55 Mercredi

Arrivée : Punta Arenas (PUQ) 16 :55 Mercredi


Jour 9

 

Petit cours (déformation professionnelle) via Wikipedia. A vos stylos !

 

La Patagonie (en espagnol et en anglais Patagonia), également appelée « Le Grand Sud », désigne une région géographique appartenant au Cône Sud située dans la partie méridionale de l'Amérique du Sud. La Patagonie s'étend principalement en Argentine, sur 1 140 532 km2, et tout le long de la côte Pacifiquedu Chili sur 256 093 km2. Ces deux pays, séparés par la cordillère des Andes, abritent des paysages contrastés de montagnes, de glaciers, de pampa, de forêts subpolaires, de littoraux, d'îles et d'archipels. Habitées depuis plus de 10 000 ans par les Sud-Amérindienstels les Mapuches, les Tehuelches ou les Selknams, ces terres furent décrites pour la première fois par l'italien Antonio Pigafetta dans son récit du premier tour du monde du navigateur portugais Fernand de Magellan publié en 1525. Après une colonisation lente et difficile, la plupart des autochtones disparurent, remplacés par une population métissée qu'on peut qualifier de « sudaméricano-européenne ». Avec une densité de 3,8 habitants au km2 (3 habitants au km2en Sibérie, 0,46habitant en Alaska), la Patagonie est une des régions les moins peuplées au monde. Ses terres sont exploitées pour l'élevage de bétail en d'immenses fermes appelées estanciasou convoitées pour leurs ressources naturelles importantes. Elle représente des intérêts écologiques et géonomiques importants qui suscitent des convoitises.

 

Bien que l'altitude de la cordillère des Andes diminue nettement dans sa partie patagonne, le fait de se diriger vers les régions australes du globe et l'influence océanique du sud développent un climat de montagne tout aussi instable et exigeant que dans sa partie nord.
La cordillère des Andes détermine deux types de climat de part et d'autre de la chaîne : humide et frais sur l'étroit versant pacifique (côté chilien), sec et venteux sur le versant atlantique (côté argentin).

 

Vous avez tout lu , Oui ? Menteurs !! 

 

Allez, c'est parti sur les routes sinueuses de Patagonie, par une température clémente de 5°. Brrrrr..... Direction Puerto Natales.

 

2 2027·        

  On nous surveille.....  

 2 2046 

Arrives dans notre logement, très sympa. On recommande chaudement.

 

Hotel : Cabañas Ultima Esperanza LUIS MASSE.

http://www.hostalultimaesperanza.cl info@hostalultimaesperanza.cl

FONOS: 061-614653 – 061-614652 – 061-411574 Celular: 092436286

 

 

 

2 2365 

 

Jour 10

Puerto Natales – Torres del Paine

 

Jeudi 27 Décembre

 

 

 

Attraction N°1 de la région, le Parc Torres del Paine, est la mecque du randonneur 

 

Le parc national Torres del Paine (en espagnol : Parque Nacional Torres del Paine) est un parc national du Chili situé entre la cordillère des Andes et la steppe de Patagonie. Administrativement, il appartient à la XIIerégion de Magallanes et de l'Antarctique chilien et à la province de Última Esperanza.

 

  map_parque-nacional-torres-del-paine.jpg

 

  

D'une surface de 181 414 hectares (ou 242 242 haselon les sources), le parc fut créé le 13 mai 1959. Il a été déclaré réserve de biosphère, le 28 avril 1978 par l'UNESCO. Ce parc est géré par un organisme chilien, la Corporación Nacional Forestal (CONAF).

Sa principale fonction est la conservation des paysages, des écosystèmes, des espèces et de la diversité génétique du massif del Paine. Sa surface se caractérise par son hétérogénéité paysagère, où convergent des montagnes, des glaciers, des vallées, des étangs et de grands lacs.

Il tient son nom de trois formations granitiques emblématiques du massif del Paine : les Torres (Tours) del Paine. Celles-ci lui confèrent un fort attrait touristique. De nombreux sentiers et refuges permettent d'en faire un lieu majeur de trekking.

La fréquentation du parc est en augmentation considérable chaque année : 8 338 en 1986, 41 402 en 1995, 107 091 en 2005 et 144 109 personnes l’ont visité en 2010, dont 78 % d'étrangers.

 

C'est parti aujourd'hui pour la première ballade d'une journée à l'intérieur du parc. On préfère ce format, moins eprouvant pour les organismes et pour le portefeuilles, les hôtels à l'intérieur du parcs étant hors de prix. On rentrera donc tous les soir dormir à Puerto Natales

 

Départ pour le mirador "Los Cuernos", en passant par "El Salto Grande"

  2 2061

 

  2 2069

 

  2 2074

 

 

2 2082

 

2 2104

 

Arrivée aux cascades

 2 2107

 

 2 2109

 

Lucie jouera à "Bones" avec les squelettes d'animaux disséminés dans le parc. N'oublions pas que c'est la region privilégiée des pumas. Ils resteront invisibles. Dommage...

 

2 2129 

  "Los Cuernos" émergent de la brume. Les lacs ont des couleurs magnifiques, dues aux minéraux présents dans l'eau.

  2 2131

 

Une version "habillée" du squelette de Lucie. Un guanacos

 

 

2 2158

 

 

Jour 11

Puerto Natales – Torres del Paine - ElCalafate (Argentine)

 

Vendredi 28 Décembre

 

 

 

  Grand moment aujourd'hui : direction El Calafate, en Argentine pour admirer un joyau de la région: le glacier Perito Moreno. C'est en tour organisé que nous nous déplaçons aujourd'hui, notre loueur de voiture nous ayant interdit le passage en Argentine.

 

Jour 11

 

Embarquement a bord du camion express, pour 5h de rallye sur des routes en partie gravillionées. Âmes sensibles, fermez les yeux !

On est quand même confiants : les pilotes ont l'air au top : ils sont capables de téléphoner, tout en doublant avec 40 km/h de plus que la limitation un véhicule des Carabineros, sur une ligne blanche. Des pilotes, on vous dit ...

 

2 2184

 

Nous voici, entiers et vivants, devant un des plus grands monuments de la région. A ne rater sous aucun pretexte !

 

2 2230

 

sans commentaires....

 

2 2188

 

2 2192

 

Le réseau de passerelles permet d'admirer le glacier sous tous les angles.

 2 2214

 

 Comme on veut toujours voir les choses de plus près, direction le lac pour s'approcher en bateau.

 

2 2236

  

Grandiose.... 

 2 2247

 

 

 2 2264

 

 

2 2318

 

On se rend bien compte des 80m de haut, en moyenne, du glacier

 2 2320

 

On est bien en Argentine, si, si....

 2 2326

 

 2 2331

 

Fin de la ballade. Il est temps de rentrer. On va prier, avant.... on se sait jamais.

 2 2343

 

     

Jour 12

puerto Natales 

 

Samedi 29 Décembre

 

 

 

Journée farniente et shopping, nécessaire après notre journée marathon d'hier, qui nous aura vu rentrer au bercail vers minuit et en un seul morceau.

 

Visite de Puerto Natales. On peut voir que l'on est très au Sud sur le globe. Le cercle polaire n'est pas très loin.

 

2 2359

 

2 2345

 

Belle sculpture, devant le Golfe Almte Montt

 

2 2351

 

 

2 2355

 

Jour 13

Parc Torres del Paine

 

Dimanche 30 Décembre

 

 

 

  Enfer et déception. Notre trek dans le parc qui devait nous amener vers les fameuses tours est annulé par la pluie, qui ne cesse de tomber depuis ce matin.

 

Le plus terrible est qu'il fera beau dans l'après midi, mais il est trop tard pour envisager les 8h de randonnée avant la nuit.

 

Je peste et je bouillonne, pendant que Lucie aura l'après midi pour discuter sur Facebook.... Ce n'est pas la plus malheureuse.

 

 

2 2366

 

 

  Déjà deux semaines depuis notre départ de Tahiti. Le temps passe vraiment trop vite ! La suite au prochain episode ....

 

 

Partager cet article
Repost0
11 janvier 2013 5 11 /01 /janvier /2013 01:30

 

Apres la Nouvelle-Zélande, on continue l'exploration du triangle polynesien par l'Ile de Pâques, et le Chili, par extension... Il ne manquera plus que Hawaii, peut etre pour un futur episode.....

 

On commencera par une petite lecon d'histoire et de Géographie. A vos cahiers !!

 

chili

 

Le Chili, en forme longue la République du Chili, en espagnol Chile et República de Chile, est un pays d’Amérique du Sud partageant ses frontières avec le Pérou au nord, la Bolivie au nord-est et l’Argentine à l’est. En Antarctique, le gouvernement revendique une possession sur le continent. Le Territoire chilien de l'Antarctique correspond aux longitudes 53°W et 90°W et est situé au sud du soixante-cinquième parallèle sud. L'étendue de ce territoire serait d'environ 1 236 000 kilomètres carrés.

 

L'île de Pâques située à 3 000 kilomètres de Valparaíso dans l'océan Pacifique fait partie du Chili depuis 1888  .

 

Étant présent sur trois continents — l'Amérique du Sud, l'Océanie et l'Antarctique —, le Chili peut se définir comme étant un pays tricontinental. La capitale de ce pays à la forme allongée porte le nom de Santiago.

 

 

 carte-chili-1313847743

 

Le Chili fait partie des pays dits du cône sud et parmi les pays d'Amérique latine, il est celui où la culture européenne est la plus affirmée, avec l'Argentine. Le Chili est le pays le plus développé du continent latino-américain. C'est également, en 2010, le pays le moins corrompu d'Amérique latine, et l'un des plus démocratiques.

 

On y parle l’espagnol chilien, mais aussi des langues amérindiennes comme le runa simi, le mapudungun ou l’aymara, et une langue polynésienne, le vânaga rapanui (sur l’île de Pâques), dont aucune n’a le statut officiel.

 

La monnaie nationale est le peso (CLP, localement $).

  

La fleur emblème nationale est le copihue (Lapageria rosea), que l’on trouve dans les forêts du sud du pays.

  

Les armes du pays représentent les deux animaux nationaux : le condor (un très grand oiseau vivant dans les montagnes de la famille des vautours) et le Huemul (un daim à la toison blanche, espèce en voie de disparition). Il porte en légende la devise du pays : Por la razón o la fuerza.

 

Le drapeau chilien naît lors du processus d’indépendance du Chili, il a été montré pour la première fois au public le 12 février 1818, durant la proclamation d’indépendance.

 

             Chili embleme            Liliaceae Lapageria rosea 1  

 

 

 

  Flag of Chile svg

 

Allez, c'est parti..... en compagnie de la famille Durand qui nous accompagnera durant pratiquement tout le voyage. Nos differentes dates collent presque parfaitement, et ce, sans se concerter avant ! Extraordinaire ! 

 

1 0893

 

Jour 1

Vol Papeete – Ile de Pâques

Durée: 5:45

Mardi 18 Décembre

 

Vol en direction de l’Ile de Paques

Départ: Papeete Faa'a International Airport (PPT), Papeete - Tahiti, Polynésie française 00:20 mardi 18

Arrivée: Easter Island, (IPC), Easter Island, Chili  11:05 mardi 18

 

 

Jour 1

 

L'Île de Pâques, en langue rapa nui Rapa Nui (« la grande Rapa »), en espagnol Isla de Pascua, est une île isolée dans le sud-est de l’océan Pacifique, particulièrement connue pour ses statues monumentales (les moaï) et son écriture océanienne unique, le rongorongo.

L’île se trouve à 3 500 km des côtes chiliennes et à 4 000 km de Tahiti, l’île habitée la plus proche étant Pitcairn à plus de 2 000 km à l’ouest. L’île de forme triangulaire, d'environ 23 km dans sa plus grande dimension, couvre 162 km2. La population comptait 3 304 habitants en 2002[1]. Son chef-lieu (et unique village) est Hanga Roa.

Elle fut visitée par le premier Européen, le navigateur néerlandais Jakob Roggeveen, le jour de Pâques, le 5 avril 1722, et comptait alors près de 4 000 habitants. Elle fut annexée par l’Espagne en 1770 sous le nom d'isla San Carlos, mais l'Espagne s'en désintéressa par la suite ; des Français s'y installèrent après 1864 et l'île devint une possession chilienne en 1888.

Depuis 1995, le patrimoine exceptionnel de l’île est protégé et inscrit au Patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO. Des parcs ou réserves naturelles, parfois surveillés, enserrent les zones des vestiges. La communauté rapanui veille jalousement sur les traces de son histoire et constitue un pouvoir parallèle au gouvernement officiel chilien.

Cette île, la plus à l'est de toute l’Océanie, est célèbre pour ses vestiges mégalithiques des premières civilisations autochtones. Le patrimoine archéologique comprend environ 900 statues de basalte, les moaï, de 4 m de hauteur moyenne et près de 300 terrasses empierrées au pied de ces statues, les ahû.

 

      IDP

 

 

Notre logement sur Rapa Nui : Hotel: Cabanas Hinariru http://www.hinariru.cl/ Hotu Matu'a s/n, Île de Pâques 2770000, Chili Contact : Luisa :  info@hinariru.cl      Teléfonos: 56-32-2100049 56-32-2100772 Celular: 56-09-82854067   56-09-89778130

 

Sympa. A recommander...

 

 

1 1035 

 

La decouverte des premiers moais, dans le centre de Hanga Roa est un moment magique 

 

 

1 0996

   

  Noelle fait un concours de nez....

  1 1012

  

  Le port de peche est au centre de la vie de Hanga Roa

 

2 2698

 

On se sent encore tres bien en polynesie. On retrouve les va'a

  1 0939

  

   On rencontrera Makoi, notre futur guide qui nous amenera jeudi dans une ballade mé-mo-rable. Ici, le cheval est roi !

 

1 0943

 

La journée se terminera au resto. Ce n'est que le premier d'une tres longue serie

 

1 1045  

 

 

Jour 2

Ile de Pâques      

 

Mercredi 19 Décembre

 

 

 

 Ballade aujourd'hui en 4x4x sur la route des « Moais » découvrir les célèbres statues dans les sites de Ahu Vaihu et de Ahu Akahhanga puis dans la carrière où elles étaient fabriquées.

 

1 1097

 

 

1 1075

 

 

1 1096

 

 

1 1169

 

 

1 1174

 

 

1 1188

 

 

1 1198

 

 

1 1208

 

 

1 1210

 

 

1 1249

 

Ahu Tongariki où 15 Moais alignés regardent vers le cratere Rano Raraku

 

1 1293

 

 

1 1296 

 

1 1313 

 

 1 1323

 

 

1 1326

 

·      Baignade sur la plage d’Anakena.

 

1 1368

 

   1 1376

  

 

1 1377

 

 1 1386

 

 

Jour 3

Ile de Pâques      

 

Jeudi 20 Décembre

 

 

 

·        Ballade a cheval vers le mont Maunga Terevaka, point cuminant de l'ile (500 m). On rejoint Makoi chez lui pour un thé matinal, confectionné avec des plantes cuellies devant chez lui. Exotique...

 

1 1393

   Les chevaux sont attrapes au lasso dans le coral, puis amenes pour etres equipés. On est au plus pres de la vie des Pascuans

 1 1415

 

C'est parti. Le paysage est magnifique

 

1 1418


Sous ses airs de dur a cuire, Makoi est un personnage exceptionnel. Un vrai pascuan, haut en couleur et le coeur sur la main. Une vrai rencontre privilégiée. Les evenements de la matinée nous permettront de tisser des liens plus forts que la simple relation guide - touriste.

 

 1 1421

 

Lucie est dans son élément. Makoi nous laisse la bride sur le cou. On peut, a loisir, trotter gentiment ou galoper comme bon nous semble, dans une nature vierge et magnifique. Un vrai moment de bonheur

 

 

1 1422

 

Arrives au somment, le spectacle est saisissant. Meme les chevaux profitent du paysage.


 1 1426

  k

Vous trouvez pas que notre gaucho à un petit air de Florant Pagny ? Non ?

 

 

1 1427

 

Lucie est "scotchée".

 

1 1431

 

 

 Cette ballade  sera le théatre de la petite frayeur du voyage. Apres avoir longuement insité, je consent a faire une course au galop avec Lucie. Etant donné que c'est la deuxieme fois de ma vie que je monte à cheval et que je n'ai jamais fait de galop, j'etait moyenement emballé. Nous voila quand meme parti au galop avec Lucie. Moment extraordinaire et inoubiable, je l'avoue. Sentations de liberté, de vitesse.... L'extase.

L'imprevu est que, derriere nous, le cheval de Nono avait décidé de nous accompagner....contre l'avis de la cavaliere. Resultat : chute, belle frayeur et dos en compote pour Nono.

Plus de peur que de mal, mais fin de la ballade. on retounera au ranch avec Makoi chercher le 4x4 pendant que les filles nous attendront pres d'un bois d'eucalyptus.

 

1 1441

 

La classe, Non ? Un vrai cavalier, maintenant....

 

 

1 1442

 

 Les filles tuent le temps en prennant des photos des chevaux sauvages, omnipresents sur l'ile.

 

1 1482

  Lucie trouve meme le temps de faire un petit somme.

 

1 1493

 

  Apres s'etre remis de toute ces peripeties, on consacrera l'apres midi a la visite du Volcan Rano Kao avant de découvrir les pétroglyphes du village d’Orongo.

 

1 1512

 

1 1519

 

 

1 1526

·          

  Notre sejour sur l'ile de Paques touche à sa fin. Demain, direction Calama et le desert d'Atacama

ite

Jour 4

Vol Ile de Pâques – Santiago du Chili

Durée: 4:45

Vendredi 21 Décembre

 

 

 

 Vol en direction de Santiago du Chili

Depart: Easter Island (IPC), Easter Island, Chili 14:10 vendredi.

Arrivée: Santiago Arturo Merino Benitez, (SCL), Santiago, Chili 20:55 vendredi.


Jour 4

 

       1 1608

 

Etant donné notre arrivé tardive et notre départ tot le matin, on optera pour une nuit à l'aeroport de Santiago. Le seul hotel proche de l'aeroport etant le Holiday Inn à 180 euros la nuit, on decide de faire des economies.  Bilan : 2 heures de sommeil. Dur .....

 

1 1620


 

Jour 5

Santiago du Chili – Calama – San Pedro de Atacama

 

Samedi 22 Décembre

 

 

 

Vol en direction de Calama

Depart : Santiago Arturo Merino Benitez, (SCL), Santiago, Chili 07:15 samedi

Arrivée : Calama (CJC) 09:25 Samedi

 

Jour 5

 

 

Le désert d'Atacama  est un désert hyperaride  situé au Chili  en Amérique du Sud. C'est un désert d'abri coincé entre la fosse océanique  d'Atacama et la Cordillère des Andes. Il est situé au nord du pays, dans la région d'Antofagasta  et le nord de la région d'Atacama, non loin de la ville de Calama.

Pays aymara, l'Atacama offre une ligne volcanique, marquant la frontière entre le Chili, la Bolivie et l'Argentine. Tout au long de cette barrière naturelle, sont présents des volcans frôlant les 6 000 mètres, entourés par des lagunes turquoise, des geysers et des vallées encaissées. C'est dans ce désert « extraterrestre » que la NASA a testé de petits véhicules avant qu'ils aillent explorer Mars. Le droïde, monté sur quatre roues et baptisé Zoé, a trouvé des colonies de bactéries et des lichens sur deux sites distincts de ce désert qui présente la plus faible densité d'activité organique de la Terre.

Les températures fluctuent énormément entre la nuit et le jour, souvent proches de -5 °C la nuit et environ 25 à 30 °C la journée. Les fluctuations entre l'hiver et l'été sont faibles car ce désert est situé à la limite du Tropique du Capricorne. Il abriterait les endroits recevant le moins de précipitation du monde, on a relevé en moyenne 0,8 mm de pluie par an à Arica, ce qui n'est atteint en aucun autre point du globe.

 

 

 

1 1650

 

Notre logement :

Lodge Altitud

Adresse : Av. Pukara 9 Quitor

San Pedro de Atacama, 1410000 Chili

Téléphone: +56979986745 E‐mail: info@lodgealtitud.cl 

 

Structure en adobe, piscine et poussiere a volonté. Le coin reflete bien le desert. On est dans l'ambiance.... A recommander !

 

1 1689

 

 

1 1691

 

 Premier contact avec le desert : impressionnant !

 

1 1665

 

   1 1678

 

 

1 1681

 

 On finira la journée au resto, comme d'hab'. Le pisco nous fera bien rire, à moins que ce soit un des effets de l'atlitude....

 

1 1706

 

 1 1713

 

   1 1711

 

 La suite au prochain épisode.... 

 

 

Partager cet article
Repost0
3 août 2012 5 03 /08 /août /2012 19:48

 

« Des que le vent soufflera, nous repartira, des que les vents tournerons nous nous en allrons…. » C’est en méditant cette phrase du grand poète Renaud, que nous prenons la mer ce lundi. Le gros coup de Ma’aramu (vent violent de secteur Sud) étant passé, on prévoit une navigation d’une vingtaine d’heure vers Huainé, porté par un petit 15 nœud d’Est.  C’était sans compter la houle, erreur stratégique que l’on paiera plus tard….

  1

 

Tout le monde est sur le pont pour notre première nuit de navigation. Ce sera l’occasion d’admirer un superbe coucher de soleil et de se préparer à cette ambiance si particulière que dégage une coque de noix en plein milieu de l’océan, dans une nuit d’encre.

  ISLV-0712 4717

Rien à signaler jusqu'à Moorea, ce n’est qu’après que le Maa’ramu de la veille nous rappelle à son bon souvenir en nous laissant en cadeau une mer très formée, avec des creux nous faisant partir le bateau au lof à chaque vague.  La houle, combinée aux accélérations côtières dues à Moorea, plus un bateau légèrement surtoilé,  nous fera passer un cap tres difficile, ou le bateau prenait un angle de gite que je pensais moi-même physiquement impossible. Autant dire que le sentiment de l’équipage se rapproche plus de la peur que de la liesse….

Apres avoir passé Moorea et réduit sensiblement la toile, la sérénité revient un tout petit peu, malgré les énormes creux que notre petit 38 pieds peine à passer, tout impatient qu’il est de partir au lof à chaque embardée. Ce petit manège durera toute la nuit, pendant laquelle à aucun moment je ne quitterai la barre, Nono, Lucie et le pilote automatique étant tous « out of order ». J’établis donc un record personnel de 14h de barre non-stop ! A battre donc….

C’est par un petit matin gris, tout moche, que l’on atteint enfin les cotes de Huainé. Je n’ai même pas sommeil, tellement je suis tendu…  Une question s’impose : comment font les tour-du-mondiste et autres navigateurs au long cours ? Il faut absolument que l’on se renseigne mais une chose est sure : ils ne font pas comme nous !

  ISLV-0712 4726

Le bilan de cette première nuit pourrait se résumer comme suit :

Points négatifs : On est épuisé, On a froid, On a faim, On en a marre, on a pas tout compris…

Points positifs : on est sain et sauf, on est a bon port, on a rien cassé, (un peu de vaisselle, mais bon, ca compte pas…)

Heureusement que le cadre enchanteur de Huainé, sous le soleil enfin de retour,  va nous réconcilier avec l’océan pacifique.

  ISLV-0712 4817

Les 2 jours suivant seront mis à profit pour se refaire une santé : repos des organismes, rangement du bateau. On en oubliera même de prendre des photos.

 

ISLV-0712 4733

 

Une bonne douche à l’arrière du bateau fera partie des ces petites choses bien agréables qui accéléreront notre remise à flot. Lucie va se charger des explications :

Une première immersion pour  s’humidifier

  ISLV-0712 4745

Suivi d’un shampoinnage en règle

  ISLV-0712 4787

 

Puis d’un rinçage « au lagon ». Le tout arrosé d’un tout petit peu d’eau douce à la fin. Il ne faut pas oublier qu’il nous faut tenir 3 semaines avec 300 litres d’eau. Une vraie école de l’économie ! Attitude salutaire par ces temps obscurs ou l’on gaspille nos ressources tout en sachant qu’elles ne sont pas éternelles, mais c’est un autre débat….

  ISLV-0712 4774

   

 La douche est toujours suivie d’un beau coucher de soleil. C’est la règle…

   ISLV-0712 4799



Il est grand temps de mettre pied à terre au village de FARE et d’en profiter pour visiter l’ile. Le débarcadère est très accueillant.

 ISLV-0712 4805



ISLV-0712 4806 

 

On troque momentanément notre véhicule flottant pour 3 véhicules roulants, bien plus pratiques pour visiter l’intérieur de l’ile.

 

  ISLV-0712 4833

 

Quelques vestiges de marae sont visitables, notamment ceux de Maeva

 

  ISLV-0712 4846

On y découvre aussi des coins biens sympathiques

  ISLV-0712 4850

 

C’est parti ce samedi pour Tahaa, sous les meilleurs hospices : un soleil généreux et un vent portant. Ca change un peu….

  ISLV-0712 4876

On s’arrêtera pour une nuit sur ce mouillage idyllique, juste au Nord de la passe Toahotu de Tahaa. On y attendra calmement 2 couples d’amis et  leurs enfants pour naviguer en convoi à 3 bateaux.

  ISLV-0712 4920

La visite du motu Mahaea nous offrira des paysages superbes, tant au dessus que sous l’eau.

  ISLV-0712 4929

 

ISLV-0712 4933

 

Départ le lendemain matin pour la cote est de l’ile, en restant dans le lagon. Celui-ci est tellement large qu’une navigation à la voile ne pose aucun problème. L’absence de houle la rend même très sympa. Bon, ça n’empêche pas de veiller au grain quand même….

  ISLV-0712 4956

La vigilance reste de mise, notamment au moment de mouiller face au motu Motuea, ou un haut fond va participer lui aussi à écrire un autre chapitre de notre apprentissage douloureux de la voile. Ce chapitre s’intitulera : poser un voilier sur les cailloux

Pour des raisons inavouables ( la honte ?....), il n’y aura pas de photo de cet épisode, trop occupés à se maudire et à crier « quel c.. !!!!! ». Deux annexes sur un coté et une troisième tirant la drisse de spi bien tendue en haut du mat pour faire giter le bateau nous sortira de ce pétrin.  Un tres grand merci à tous les participants, ils se reconnaitront.

Résultats des courses : notre belle quille fraichement carénée porte maintenant les traces d’une haute lutte avec le corail. Plus de peur que de mal, heureusement. Mais, je me répète : « Quel c… !!! »

La seule à ne pas être traumatisée reste Lucie, qui continue nonchalamment son ballet aquatique quotidien.  Nous, on se  consolera autour d’un ti ‘punch qui nous aidera bien vite à oublier….

  ISLV-0712 5019

 

Départ pour la mythique Bora-Bora le lendemain.  Une navigation qui aurait du se passer sans encombres. C’était sans compter sur le vent et la houle qui avaient décidé de nous faire passer un examen supplémentaire pour parfaire notre apprentissage : Passer la pointe matira (au sud de Bora) avec des rafales à 25 nœuds et des creux de 3 mètres.  Je ne pensais pas que l’on pouvait autant serrer les fesses…. Examen réussi quand même, au prix de quelques figures de style qui n’apparaissent, j’en suis sur, dans aucun manuel de voile ! Nous sommes des précurseurs….

C'est beaucoup plus calme dans le lagon : le capitaine se laisse un peu aller.....

 

ISLV-0712-4999.JPG 

Les fameux hotels qui defigurent la cote de Bora. Ils se comptent par dizaines

  ISLV-0712 5067

On ne vous montrera pas plus la partie la moins esthétique l’ile : la ribambelle d’hôtels qui borde le lagon. On préférera  vous monter des photos plus sauvages qui vous donneront envie, j’en suis sur de prendre l’avion pour nous rejoindre. Direction donc la cote sud est de l’ile.

  ISLV-0712 5083

Mouillage dans 3 mètres d’eau turquoise : on a connu pire…

  ISLV-0712 5093

Tout ça n’empêche en rien les taches du quotidien, comme étendre le linge. Nono nous a mis au boulot, Lucie et moi.

  ISLV-0712 5096

 

ISLV-0712 5098

Ce sera aussi l’occasion de s’octroyer une ballade avec les raies Manta. Elles ont la bonne idée de se concentrer sur une zone le matin pour profiter de la présence de petits poissons ayant la particularité de les débarrasser de tous les parasites.

 

PIC 0131

 

Enfin presque tous les parasites, au vu du nombre de plongeurs (dont nous faisons parti….) au dessus d’elles.  Mais bon, ça n’a pas l’air de beaucoup les gêner.  

  PIC 0142

 

On continue le tour de Bora-Bora pour aller mouiller face au Hilton.

   

ISLV-0712 5113

 

 Le choix est bien evidemment strategique, l'établissement nous permettant de debarquer pour aller savourer un cocktail. Ce plaisir n'est pas possible partout, les hotels ne reservant généralement pas un bon accueil au plaisanciers.

 

 

ISLV-0712 5126

 

En terme de stratégie, le choix de la marche d'escalier pour la photo est lui aussi tres important, surtout pour moi....

 

 Meme en ballade sur les motus, Lucie reste "connectée"

 

ISLV-0712 5131

 

Dernier coucher de soleil sur Bora avant notre retour sur Tahiti. Les mauvaises previsions météo nous obligent à devancer notre retour d'une semaine pour profiter d'une bonne fenetre.

 

ISLV-0712 5155

 

 

Apres une escale à Tahaa, depart pour Tahiti au pres avec 10 noeuds de vent. Un appui au moteur nous permettra de parcourir les 100 miles nautiques en 24 heures.

 

  ISLV-0712 5192

 

 

Cette nuit de pleine lune sera beaucoup plus sympa qu'a l'aller. mais ca signifie pour nous la fin des vacances.

 

Il nous faut retourner à Tahiti.....je sais, c'est dur.......

 

 

 

Partager cet article
Repost0
11 juillet 2012 3 11 /07 /juillet /2012 05:50

 

Si tu n'as pas de problèmes mais que tu en cherches, si tu as de l'argent mais que tu cherches désespérément à en dépenser beaucoup, nous avons la solution : achète un bateau !!

 

Ce vieil adage se vérifie encore (est-il besoin ?) car nous re-voici en plein chantier avec le carénage du bateau. 2 ans dans l'eau ont eu raison de l'antifouling et le dessous du bateau ressemble à une foret vierge.

 

Rendez-vous donc ce lundi 2 juillet au chantier Technimarine pour une mise au sec qui nous permettra, dans le désordre :

- changer le joint Volvo qui fuit

- changer la bague hydrolube qui a du jeu

- repasser l'antifouling

- repeindre la coque dont la peinture s'écaille

- finir la peinture du pont commencée dans un épisode précédent

 

Cet épisode précédent nous aura fait changer également le bimini, installer un lazy-bag et des lazy-jacks, réviser et  poser une bande anti UV sur le génois, le tout dans un super rouge corail du plus bel effet. (le cheque a eu egalement un bel effet......sur notre compte en banque ) 

Ceux qui connaissent bien Nono ne seront pas surpris par le choix de la couleur.

 

    carenage 4642

 

Bon, nous y voila. Le bateau est posé sur sa quille et sur des étais. Le travail peut commencer.

Place au ponçage. Le port du masque est obligatoire.

 

carenage 4635

 

 

La pause est elle aussi indispensable pour maintenir un bon moral des troupes. Presque 2  jours de ponçage, il fallait pas craquer.

 

 

carenage 4633

 

Commence enfin l'application des premières couches d'antifouling et de peinture de coque.

 

carenage 4666 

 

Non, non, ce n'est pas carnaval....

 

carenage 4652

 

 Et entre les couches de peinture de coque, pour changer.....on ponce !

 

carenage 4668

 

 

 On s'occupe de la mécanique aussi : helice nettoyée, bague hydrolube et anode d'arbre neufs

 

carenage 4687

 

La jupe arriere aura aussi droit à son traitement : peinture de pont antiderapante et lettrage refait.

 

carenage-4680.JPG

 

 

 Après 8 jours de boulot, c'est un bateau tout beau qui revient enfin dans les sangles du Travelift pour parcourir les quelques mètres qui le séparent du lagon

 

 

  carenage 4684

 

 

carenage 4685 

 

 Retour à l'eau. Ce qui signifie pour nous le début des vacances....enfin !

 

carenage 4695 

Reste encore à le ramener à la "maison". Après 2 heures de moteur dans le lagon, voila, c'est fait : ancré sur sa bouée à la marina Taina.

 

 

carenage-4713.JPG

 

 

 Il attendra sagement dimanche et notre départ pour Huaine, Raiatea et Bora-Bora pendant 3 semaines.

 

 

Partager cet article
Repost0
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 20:26

 

Jour 12 le 31/12/11

Wanaka – Queenstown (120km – 1h45)

 

 

Jour-12.JPG

 

Arrêt a Puzzling World, avant le départ de Wanaka. Ce petit parc à thème est dédié aux illusions et aux effets d'optique.

 

31 3564

 

Je savais que j'étais pas bien grand, mais là....

 

31 3570

 

Qui a raison ? 

 

31 3583

 

Entre Wanaka et Queenstown, le petit village de Cardrona abrite un centre équestre bien sympa pour une ballade à cheval. 

 

 

31 3593

 

C'est parti pour 2h de ballade. Le terrain de jeu est toujours aussi beau...

 

31 3630

 

  Allez, hop...

 

31 3634

 

 

31 3643

 

  Grandiose...

 

31 3669

 

C'est avec un certain soulagement pour nos fessiers que l'on rejoint Queenstown et l'hôtel qui nous est réservé.

On goûte avec plaisir la vue sur le lac Wakatipu.

 

31 3694

 

   Par quoi commencer pour fêter dignement la fin 2011 et le début 2012 ? Direction le resto (encore ???) !!  C'était oublier que l'on plaisante pas avec la sécurité en NZ. La moindre alarme incendie est prise très au sérieux et déclenche immédiatement l'évacuation de l'immeuble et l'arrivée des pompiers. 

 

Au secours !!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

31 3700

 

Bon, ça ne nous empechera quand même pas de finir notre (excellent) repas.

 

31 3706

 

  Pour cette soirée particulière, le centre ville de Queenstown est pris d'assaut par des hordes de jeunes, tous bien imprègnes, naviguant entre les différents concerts dissémines dans toute la ville. C'est le coté sympathique d'un réveillon en plein été !

 

On commencera 2012 par un beau feu d'artifice. Il n'y a rien à dire, les Kiwis savent fêter le nouvel an.

 

31 3728

 

 

 

Jour 13 le - 01/01/12

Queenstown

 

    Aujourd'hui, farniente dans la ville. Il faut se remettre de la soirée. 

 

01 3732

 

Petite ballade autour du lac, dans les parcs

 

01 3735

 

 

01 3742

 

 

01 3745

 

 

01 3748

 

La pétanque NZ est "légèrement" différente de la notre. Elle s'apparente plus au curling.

 

01 3760

 

 

Jour 14 le 02/01/11

Queenstown – Te Anau (170km – 2h25)

 

 

Jour-14.JPG

 

Direction Te Anau et le plus grand lac de l'île du Sud qui borde le FiordLand National Park. On apprécie encore et toujours la diversité et la beauté des paysages.

 

02 3774

 

 

02 3790

 

 

02 3808

 

Notre hôtel du jour, Radfords Motel était tellement accueillant que j'ai décide d'y laisser mon téléphone portable en partant....

 

 

 

02 3865

 

La visite de la ville se fera en quadricycle à motorisation hybride mère/fille.

 

02 3829

 

Lucie m'apprends même a conduire ! Le comble... 

 

02 3825

 

 

Jour 15 le 03/01/11

– Fjordland National Park

 

  Cette après midi est réservé pour la visite de Glowworm cave. Cette grotte abrite, outre un cours d'eau assez spectaculaire, une colonie de vers luisant qui attire les insectes grâce à  leur lumière,

 

Ça commence comme souvent par un trajet en bateau

 

 

 

03 3833

 

 

03 3837

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

03 3849

 

Après diverses passerelles, passages étroits, trajet en barque dans le noir, on arrive enfin en vue de ces fameux vers luisant qui forment une voûte entièrement éclairée, comme un ciel étoilé. Les photos ainsi que le bruit y sont formellement interdits.

 

glow worm cave2

 

 

caves

 

Le vers est moins attirant vu en plein jour

 

worms

 

  Coucou !!

 

03 3863

 

 

 

Jour 16 le 04/01/11

Te Anau – Twizel (370km – 5h15)

 

  Allez, on repart dans l'autre sens, direction le mont Cook.

 

Jour-16.JPG

 

Tiens, un mur en pierre typiquement Lotois ! Un expatrié, sûrement....

 

04 3891

 

    On a connu des routes moins sympathiques

 

04 3922

 

Qui a dit que les eaux turquoises étaient réservées aux atolls polynésiens ? On distingue les volcans de la chaîne du mont Cook dans le fond.

 

04 3923

 

Le nom de notre chalet commence par la lettre A.

 

04 4043

 

Le glacier du mont Cook est magnifique 

 

04 4054

 

La ballade qui y mène ne l'est pas moins 

 

04 4055

 

 

04 4086

 

 

04 4088

 

 

04 4093

 

 

Jour 17 le 05/01/11

Twizel (Mt Cook) – Christchurch (285km – 4h05)

 

 

 

Jour-17.JPG

 

  Direction la tristement célèbre Christchurch. On ne se lasse pas du paysage au départ du mont Cook. On serait bien resté plus longtemps.

 

05 4109

 

 

 

 

05 4149

 

Notre hôtel à Christchurch est "so british"

 

05 4178

 

  Pas grand chose a voir à Christcurch, si ce n'est les restes des divers tremblements de terre qui laissent une ville désolée. Le centre ville est même interdit au public.

 

 

05 4188

 

 

05 4195

 

 

 

Jour 18 le 06/01/12

Vol Christchurch - Auckland Découverte d’Auckland

 

 

Jour-18.JPG

 

  Départ ce matin après avoir laissé le voiture de location pour rejoindre Auckland, derniere étape de notre parcours.

Ça sent l'écurie...

 

06 4227

 

 

06 4249

 

 

06 4261

 

  On résidera au Grand Chancellor d'Auckand, dans un appartement très cossu. La classe...

 

06 4283

 

 

  La vue à partir de la terrasse, sur le port d'Auckland

 

06 4281

 

 

06 4284

 

Cette après-midi à Auckland nous permettra de faire les soldes. Lucie est en première ligne

 

06 4294

 

 

 

06 4299

 

 

Jour 19 le 07/01/11

Découverte d’Auckland

 

  On ne pouvait pas partir d'Auckland sans passer par la Sky Tower

 

07 4317

 

  Le rez-de (chaussée accueillait, lors de notre visite, des répliques en résine grandeur nature de personnages films tournés en partie en NZ

 

 

07 4321

 

  Lucie, mon precccccccieuuuux.....

 

07 4322

 

  En route pour l'aventure...

 

07 4324

 

Notre vie repose sur la solidité d'une vitre.... 

 

07 4331

 

  On prends de la hauteur du haut de la Sky Tower

 

 

07 4343

 

 

 

 

07 4353

 

 

Jour 20 le 08/01/11

Vol Auckland - Papeete La fin des vacances (snif.....)

 

Ce coup-ci c'est fini. Malheureux de rentrer (on a hésité à perdre exprès les billets....) et heureux à la fois de l'avoir vécu. On est un peu fatigué, quand même.

 

07-4396.JPG

 

  Alors, la Nouvelle-Zélande ? Pour l'idée que l'on peut s'en faire après 3 semaines, presque 3000 kilomètres, une bonne quinzaine de restos et presque autant d'hôtels :

 

 

On aime :

 

- la variété et la beauté des paysages

- la propreté clinique des lieux (tous les lieux)

- la sympathie des gens

- l'absence de foules, de queues, d'embouteillages

- l'absence de pub sur le bord des routes

- l'organisation "carré"

 

On aime pas :

 

- l'anglais

- la conduite à gauche

- l'absence de culture maorie. C'est devenu du folklore à touristes

- la gastronomie

 

En conclusion, ..... quand est-ce qu'on y retourne ?

 

Partager cet article
Repost0
20 janvier 2012 5 20 /01 /janvier /2012 20:19

 

Jour 7 le 26/12/11

Wellington – Picton (3h de traversée) – Nelson – Marahau (170km – 2h35)

 

   

Jour-7.JPG

 

    C'est parti ce matin pour le passage dans l'île du sud, le temps de deposer la voiture à Wellington pour en reprendre une à Picton.  

 

26 2962

 

  Une des compagnies qui dessert l'île et qui nous transporte aujourd'hui : Interislander

   

26 2988

 

 

26 2982

 

 

26 2976

  La fatigue, après une semaine, commence à se faire sentir. Il est temps de faire une pause .

 

 

 

 

 

 

 

 

   

 

    

  Arrivée en vue de Picton, après quelques zig-zag entre les cailloux

 

26 2997

 

  Notre nouvelle monture : la même, en bleu.... Et zut, le volant est toujours à droite... 

 

26 3007

 

La route vers Marahau et Abel Tasman nous offre des paysages magnifiques.

 

26 3009

 

 

26 3020

 

  Notre hôtel, le Marahau Lodge, est très accueillant. Comme beaucoup d'habitations ici, il est en bois.

 

26 3048

 

Lucie retrouve de vieilles connaissances.

 

26 3060

 

    

Jour 8 le 27/12/11

– Abel Tasman National Park

 

Une journée complète pour découvrir l'Abel Tasman National Park. On sent déjà que ça risque d'être un peu court...

 

Ce parc est une succession de plages et de lagunes aux eaux turquoises, entrecoupées de pointes rocheuses recouvertes de forets. On salive....

 

 

27 3062

 

 C'est parti sur le sentier de randonnée, par un ciel un peu chargé. Le temps est quand même très agréable. 

 

 

27 3094

   

Le sentier dessert les nombreuses plages, recouvertes a marée haute.

 

27 3098

 

  La première (et seule) tentative de baignade nous fera danser comme des pingouins.... Le froid peut-être....

 

27 3122

 

On se réchauffe avec les paysages magnifiques qui s'offrent à nous tout le long du sentier.

 

27 3138

 

 

27 3142

 

   

27 3145

 

 

27 3148

 

Un arrêt casse-croûte à Apple Creek, (ça ne s'invente pas...)

 

27 3158

 

 

27 3166

 

 

27 3171

 

  C'est sans aucun doute une des plus belles ballades de notre séjour. On regrette juste de ne pas pouvoir rester plus longtemps : d'autres contrées nous attendent.....

 

 

Jour 9 le 28/12/11

Marahau – Punakaiki (270km – 3h45)

 

 

Jour-9.JPG

 

On prends ce matin la direction de la côte Ouest pour atteindre Punakaiki, petit bourg du Parc National de Paparoa.

 

 

28 3185 

Les boites aux lettres personnalisées sont, a elles seules, une attraction. On n'a pas resisté à vous présenter une des plus originales.

28 3183

 

  On croisera de nombreuse rivières sur la routes, toutes plus belles et agréables les unes que les autres.

 

28 3206

 

Notre hébergement, Te Nikau Retrait, était disons...original (pour être gentil !)

 

28 3225

 

Un passage obligé de la région : la visite des Pancakes Rocks, formations calcaires en formes de crêpes (d'où le nom) battues par la mer de Tasman.

 

28 3227

 

On essaie de deviner les crêpes...

 

28 3234

 

 

28 3242

 

 

28 3251

 

 

28 3255

 

  A l'heure de l'apero, on ne se laisse jamais abattre.... Il nous fallait au moins ça pour pouvoir passer la nuit dans notre bungalow....

 

28 3274

 

 

Jour 10 le 29/12/11

Punakaiki – Franz Josef (220km – 3h10)

 

 

Jour 10

 

 Départ ce matin après un solide petit déjeuner de cow-boy pris dans un tres sympathique et pittoresque saloon de Punakaiki. Lucie en à même profité pour conduire la diligence... 

 

 

29 3278

 

C'est parti pour Franz Josef et son glacier, sous un ciel tres menaçant.

 

29 3293

 

  On s'approche des glaciers : il fait de moins en moins chaud.

 

29 3304

 

Notre hôtel est typique de la région : tout en rondins de bois. On se croirai au Canada

 

29 3366 

La NZ est un des rares pays ou l'on peut voir des glacier qui descendent si-bas dans la vallée (250 m)

 

 

 

29 3360

 

  Approche les verres, j'ai les glaçons...

 

29 3342

 

  On essaie de sourire, entre deux claquements de dents. Heureusement que le spectacle est grandiose.

29 3350

 

 

29 3355

 

   

 

Jour 11 le 30/12/11

– Franz Josef – Wanaka (290km – 4h)

 

 

Jour-11.JPG

 

 

30 3379

 

 

 

  Avant de prendre la route de Wanaka, on décide d'aller voir la colonie d'otaries de Gillespies Beach (3h30 AR)

 

 

 

 

 

 

 

    

  C'est parti, sur un sentier au début tres facile

 

30 3382

 

Puis sur la plage sur des kilomètres

 

30 3386

 

 

30 3389

 

On arrive enfin en vue de la colonie, ou il ne restait que 3 représentants. Les autres étaient sûrement partis faire les courses. Dommage... On pourra quand même les observer un bon moment, en essayant de les déranger le moins possible.

 

30 3417

 

 

30 3427

 

Puis le retour. Le sentier est tres varié : foret, bush, plage....

 

30 3445

 

  et même des pâturages.....

 

30 3453

 

  Bon, il est temps de reprendre la route direction Wanaka

 

30 3506

 

 

30 3510

 

  On arrive au terme de notre deuxième semaine. On en a pris pleins les yeux. L'ile du Sud est tres généreuse, mais le temps passe trop vite.....

 

Next coming soon

 

Partager cet article
Repost0
13 janvier 2012 5 13 /01 /janvier /2012 07:55

new zealand

 

Enfin les vacances !! C'est parti pour 4 semaines de repos bien mérité (et oui....). On en profite pour aller visiter pendant 3 semaines la Nouvelle-Zélande, preuve aux amateurs de rugby que l’on n’est pas rancunier du tout, même si, pour un point....

 

 

619px-Coat_of_Arms_of_New_Zealand_svg.png 

 

Bon, bref, passons.... On va tenter de refermer cette plaie béante avant de partir, pour profiter de ce pays qui semble, d'après tout ce que l'on entend, magnifique. On retrouve d'ailleurs dans les armoiries un aperçu de ce qui nous attend : des anglais, des maoris et une couronne britannique au milieu....

 

 

   Le programme, concocté par l'agence "Frogs in NZ, (ça s'invente pas), semble alléchant : départ Auckland, arrivé Christchurch, en voiture dans une formule « étap'hôtel ».Une semaine dans l'ile Nord, deux semaines dans l'ile Sud.

 

 

 

 

 

carte1.JPG

 

   

Allez, une petite révision de géographie avant de partir :

 

La Nouvelle-Zélande, en anglais New Zealand, en maori de Nouvelle-Zélande Aotearoa, est un pays de l'Océanie, au sud-ouest de l'océan Pacifique, constitué de deux îles principales (l'île du Nord et l'île du Sud), et de nombreuses îles beaucoup plus petites

 

Une image pour les nuls :

 

monde.JPG

 

Située à environ 2 000 km de l'Australie dont elle est séparée par la mer de Tasman, la Nouvelle-Zélande est très isolée géographiquement. Cet isolement a permis le développement d'une flore et d'une faune endémiques très riches et variées, allant des kauri géants aux insectes weta et en passant par les kaponga et le kiwi, ces deux derniers étant des symboles du pays.

 

La population est majoritairement d'origine européenne, tandis que les Maoris forment la minorité la plus nombreuse. Les peuples non-maoris d'origine polynésienne, ainsi que les Asiatiques, représentent également d'importantes minorités, particulièrement dans les régions urbaines.

 

L'histoire de ce pays est l'une des plus courtes du monde, car il s'agit d'un des derniers territoires découverts par l'Homme : en effet les Maori y sont arrivés entre 1050 et 1300[5], tandis que les Européens y débarquèrent en 1642.

Ancienne colonie britannique rattachée à la Nouvelle-Galles-du-Sud jusqu'en 1840, dominion en 1907, puis complètement indépendante depuis 1947, elle maintient de forts liens avec le Royaume-Uni, ainsi qu'avec l'Australie(pays anglo-saxon le plus proche et partageant une partie de son histoire).

 

La fête nationale est célébrée le 6 février pour commémorer le Traité de Waitangi entre les Maori et la Couronne britannique en 1840. Source Wikipedia

 

Vous avez tout lu ? Interro la semaine prochaine (déformation professionnelle, désolé...)

 

Allez, c'est parti pour un resumé de notre voyage façon "carnet de route"

  

Jours 1  le 20/12/11

Vol Papeete– Auckland – Péninsule du Coromandel (166km – 2h30)

 

  C'est parti pour un petit tour de 5h d'avion, pendant lequel on passera la ligne de changement de date. On part donc Lundi 19 Décembre pour  arriver Mardi 20 décembre. Le temps passe déjà très vite...

 

20 2172

 

  Un petit coucou à notre bateau en passant au dessus de la marina Taina. Si, si, il est là, juste dessous....

 

20 2176

 

  Nous voila enfin au dessus de la Nouvelle-Zélande. La cote et le relief semblent tres escarpés vu d'en haut.

 20 2183

 

  Un grand portail maori nous acceuille à notre descente d'avion. On sent bien que l'on est dans le triangle polynésien (NZ, Hawaï, Ile de Pâques). On verra par la suite que la culture maori semble bien étouffée en NZ, contrairement à la Polynesie Française, par exemple....

 20 2192

 

Le temps de récupérer notre voiture de loc' et nous voila partis pour la première étape du voyage qui nous amene directement de Auckland à Tairua, à la péninsule du Coromandel, soit 166 kms.

 

20 2250

 

jour 1

 

 Commence alors, ce que l'on appellera "un grand moment de solitude" : sortir d'Ackland, sans GPS, en roulant à gauche, en voiture automatique..... STOP !! Une vraie galère !!

 

Après une bonne vingtaine de demi-tours, de ronds points en regardant du mauvais coté, d'essuie-glaces actionnés à la place du clignotant (ça aussi c'est à l'envers...), ect.... on sort indemnes d'Auckland et dans la bonne direction. Un miracle !! Maintenant, j'en suis sur, Dieu existe vraiment.....

 

  

20 2199

 

 

 20 2201

 

Apres plus d'une heure de sueurs froides, on se détend enfin pour regarder par la fenêtre et  apprécier le paysage. Le temps, lui, est à la pluie par intermittence, ce qui me fera actionner plusieurs fois les clignotants....

 20 2216

 

  Le paysage, à l'approche de Coromandel, change (le temps aussi...) pour nous offrir des vues  sympas de la cote.

 

20 2253

 

Une première pause café nous mettra complètement dans le peau de touristes.

 

Entreprendre la visite d'un pays anglophone sans que personne ne maîtrise la langue est une entreprise disons...hasardeuse. Surtout en NZ ou la prononciation des quelques mots de mon vocabulaire est quelque peu "maché par un accent indescriptible et que le fait de ne pas parler anglais est, pour eux,  tout simplement inconcevable !

 

Ce sera alors 3 semaines de dialogues de sourds ou les neozélandais te regardent comme une bête curieuse quand ils comprennent enfin que tu ne comprends rien... Z'avez compris ?

 

Ca n'empêche pas de faire semblant, pour la photo....

 

20 2222

 

  On arrive enfin à Tairua ou l'on pourra se remettre de notre première journée. On retrouve avec plaisir des fleurs d'hibiscus sur l'enseigne de notre hôtel : le Pacific Harbour Lodge

 

 20 2343

 

   

Jours 2  le 21/12/11

– Péninsule du Coromandel

 

Après une bonne nuit de sommeil, c'est parti ce matin pour la première ballade de la journée : l'ascension du mont Paaku, pour nous offrir une vue splendide sur la région autour.

Les chemin et sentiers en NZ sont extraordinairement nombreux, bien balises et entretenus : c'est un paradis pour les marcheurs.

 

  21 2266

 

Dommage  que le ciel ne soit pas tout a fait au bleu

 

 

21 2278

 

 

 21 2284

 

  Lucie rencontre un premier représentant de la faune de la région, qui à élu ses quartiers sur le sentier. Là, ça va, on est pas trop dépayse.

 21 2291

 

 

  Une photo souvenir tout en haut ! Même le chat prend la pose. J'en profite pour vous parler de la température ambiante : tout simplement polaire !!! A peine 8 degrés le matin, à comparer aux 26 mini de Tahiti. On a frôlé le choc thermique et l'hospitalisation d'urgence....

 21 2301

 

On finira la matinée par une ballade sur la plage ....

 21 2312

 

... pour y renconter un petit manchot bleu à l'abri dans une grotte. Il est pas mignon ?

 21 2314

 

  Tiens, on dirait les plages de chez nous.... (de la cote atlantique, je précise...)

 21 2316

 

 

 21 2322

 

  Bon, il est temps d'aller casser la croûte. L'après midi nous amènera vers Cathédrale Cove, petite ballade en front de mer qui nous fera découvrir une partie de la cote, avec ses plages de sable fin. Le paysage au départ nous met dans l'ambiance  : magnifique.

 

  21 2364

 

 21 2369

 

  On a quand même gardé les jeans ! Fais pas chaud !! 

 21 2371

 

  Les fougères arborescentes sont très nombreuses et font  vraiment partie du paysage

 

 

21 2372

 

 On peut regarder à gauche ou à droite, c'est beau partout 

 

 

        21 237921 2378

 

   On arrive à Catédrale Cove au bout d'une paire d'heures. Cette plage doit son nom à l'arche que l'on peut voir en arrière plan

 

 

21 2395

 

 

21 2401

 

Bon, on va quand même essayer de goûter l'eau. je serais honnête, je n'ai pas pu aller plus loin que sur la photo. L'eau devait être à 15 - 16 degrés. Brrrrrr......

 21 2410

 

On se réchauffera après avec un paysage toujours aussi extraordinaire : des cotes escarpées, du calcaire, des plages magnifiques, une végétation luxuriante...... Le tout est, en plus, nickel : pas un papier ni détritus par terre, malgré le nombre de visiteurs. Chapeau !

 21 2426

 

  

Jour 3 le 22/12/11

– Péninsule du Coromandel – Rotorua (298km – 4h)

 

On quitte ce matin les eaux fraîches de l'océan pour les sources d'eau bouillonnantes, les geysers et les étangs aux minéraux de Rotorua, dans la Bay of Plenty. Cette région est très appréciée pour son activité thermale.

  Jour-3.JPG

 

  On logera à l'hôtel Cedarwood, au bord du lac. Plutôt chouette.

 

22 2440

 

 L'ancien établissement thermal datant de 1900 est aujourd'hui reconverti en musée. Il vaut à lui tout seul le détour.

  22 2443

 

  On ne pouvait pas passer a coté du plus grand spa de la ville, directement alimenté grâce aux sources d'eau chaudes que l'on retrouve un peu partout. L'odeur de soufre est d'ailleurs omniprésente.

22 2460

 

 

22 2450

 

  Un moment très agréable pour finir la journée

 

22 2456

 

   

Jour 4 le 23/12/11

– Découverte de Rotorua

 

  Quoi de mieux qu'une ballade autour du lac, en plein centre ville, pour découvrir que cette région est vraiment au centre d'une activité thermale intense. Les sources d'eau chaudes sont présentes partout.

 

23 2465

 

Attention, c'est chaud !

  23 2475

 

 

  Tiens, un zoo ! On y va faire un tour ? Allez, c'est parti. Sans trop de rapport avec le thème des vacances mais bon... Et puis je pense que les sources d'eau chaudes permettent de maintenir au coeur du zoo une température propice a certains animaux. Mais, je suis pas sur...

 

Bienvenue au paradis.   

  

  23 2489

 

   On avait vu sur la brochure que l'on pouvait approcher les lionceaux à conditions :

- qu'il y ait des lionceaux (logique...)

- qu'ils soient de bonne humeur (vaut mieux...)

Et là, grand coup de bol : les conditions étaient toutes réunies. On a pu passer un gros quart d'heure à papouiller deux petits lionceaux de 5 mois. Noelle est aux anges : normal, on est au paradis !

  23 2494

 

Cette petite lionne a décidé de faire la gueule à Lucie. Y'a rien à faire, c'est Nono qu'elle préfère. Le mâle, lui, nous a clairement fait savoir qu'il fallait qu'on le laisse tranquille. Ok, Ok, pas de problèmes...

 23 2497

 

 Le parcours dans le zoo est trés sympa .

 23 2519

 

  On assistera au repas des parents. Impressionnant, ces bebetes...

  23 2534

 

  Bon alors, j'ai faim moi.... Je mange quoi ? un touriste ?

   23 2552

 

Lucie fais un concours d"yeux de biche". C'est pas dit qu'elle gagne...

    

23 2573

 

 

Jour 5 le 24/12/11

– Rotorua– Taupo – Whakapapa (177km – 2h30)

 

 

  Jour-5.JPG

 

 Départ ce matin sous un ciel magnifique pour Whakapapa, via Taupo. 

 

 

24 2584

 

  Sur la route 5 se situe Wai-O-Tapu, site du parc thermal que nous visitons ce matin.

 24 2619

 

La zone de Taupo abrite les plus belles zones thermales de la Nouvelle-Zélande. Celle de Wai-o-Tapu reste la plus célèbre et la plus visitée. Ne serait-ce qu'à cause du geyser Lady Knox, qui se situe à l'écart du parc. Ce geyser est provoqué tout les jours à heure fixe, grace à une solution savonneuse déposée dans le cratère.

 24 2617

 

  Un ensemble de petits cratères effondrés, festonnés de concrétions sulfureuses, qui abritent pour la plupart des mares liquides aux couleurs irréelles, dont la surface souvent bouillonne. Ils portent les noms évocateurs de Piscine Champagne, Encriers du Diable, Palette de l’artiste... Les orange sont dus à la présence d’antimoine, les jaunes au soufre, les marrons à l’alun, les verts aux sels ferreux, et toutes ces couleurs pastel transforment le site en un lieu grandiose.

 24 2625

 

 

 24 2652

 

 

 24 2660

 

 24 2664

 

 24 2694

 

 24 2706

 

 

 

24 2717

 

 

 24 2739

 

Bon, il faut bien se résoudre à reprendre la route pour rejoindre notre prochain hôtel, ou nous passerons le réveillon du 24 décembre.

 

Cet hôtel, baptise Chateau Tongariro, repose au milieu du parc national du même nom. On aperçoit en arrivant les 3 plus hauts volcans de la chaîne, recouverts de neiges éternelles.

 24 2789

 

Il faut avouer qu'il a une certaine allure, ce château

 24 2791

 

A l'heure de l'apero, dans le salon "so british" du château. Un chanteur nous gratifiera même de chants de Noël interprétés sous le sapin. La totale....

 24 2803

 

 Le repas est un moment privilégié pour les jeux stupides. Et plus ils sont stupides, plus c'est marrant...

 24 2816

 

Joyeux Noêl à tous

 

 

Jour 6 le 25/12/11

– Whakapapa– Wellington (344km – 4h55)

 

  Jour-6.JPG

 

On quitte ce matin les montagnes verdoyantes du parc national Tongariro pour gagner Wellington. Une très grosse étape qui nous fera arriver à l'hôtel en début d'après-midi

 

25 2846

 

 

   

26 2949

 

  Il nous reste du temps pour visiter la ville. Claire, propre, nickel, à l'image de la NZ.

 

25 2863

 

Nono a même des "machins"  qui lui poussent dans le dos

 25 2862

 

La visite du musée "Te Papa" est une étape incontournable. « Te Papa Tongawera » pourrait être littéralement traduit par « Le Musée des trésors de ce pays ».

 

Le musée se trouve au bord de mer à Wellington, sur la Cable Street; A l’intérieur, six espaces d’expositions, de cafés et de souvenirs sont dédiés à la culture néo-zélandaise. Le musée comporte également des espace extérieurs, avec des grottes et des bushs (végétation néo-zélandaise) articifiels. Le musée Te Papa a été inauguré le 14 février 1998 par Sir Peter Blake et le Premier Ministre Jenny Shipley. Il accueille entre 1 et 1,3 millions de visiteurs par an.

 

 25 2938

 

Une gigantesque carte de NZ nous permet de retracer notre parcours.

 25 2877

 

 

 25 2891

 

  Un habitat traditionnel, avec la non-moins traditionnelle Lucie devant, en maîtresse de maison.

 

25 2916

 

  Sûrement un des ancêtres du Va'a

 

25 2931

 

  Le musée est très riche et sa visite nous a tenu en haleine tout l'après midi. Incontournable, vraiment, pour se faire une idée plus précise de la culture neo-zélandaise.

 

Une ballade sur le port achèvera cette longue journée.

 25 2942

 

 

  On arrive à ce stade au tiers de notre voyage. Cela fait maintenant une semaine que nous sillonnons l'ile du Nord, qui nous a laissé plein  d'images magnifiques. On espère que l'île du sud nous en donnera au moins autant, sinon plus...

 

Next coming soon....

Partager cet article
Repost0
16 décembre 2011 5 16 /12 /décembre /2011 18:24

 

Non, il n’y a toujours pas de train à Tahiti. Ni de métro, d’ailleurs. 

Il n’empêche que cela fait maintenant plus de 1 an et demi que nous sommes ici, loin de la France, et que la « routine » commence à s’installer. Routine rythmée par diverses activités, car il ne faut pas oublier que le climat favorise grandement les sorties en plein air.

Alors, qu'est ce qu'on fait à Tahiti quand on n’est pas sur une plage de rêve, entouré de paysages magnifiques, en train de siroter des cocktails ??

Ben….on fait du sport. De la course à pied, par exemple. Sport très populaire sur Tahiti, car très accessible financièrement. Il suffit d’une paire de chaussures. Enfin, pour nous, car beaucoup de Polynésiens courent….pieds nus. Et ça ne les empêche pas d’être devant !!

 

    001 (2)

 

Salut Patrick..... ( certains comprendront...)

  019

Quand on est « fiu » de courir, on prends le bateau pour Moorea. On déménage donc provisoirement pour la marina de Vaiare, pour profiter du quai, des plages de Moorea (on y revient très vite à la plage….)  

Lucie, à la barre, se la joue comme une star .

     001

Le bateau est "garé" tant bien que mal à la marina de Vaiare pour une semaine. (façon billard mais bon, j'apprends...)

    009 

  La vue au pied du bateau n'est pas désagréable.  

 

002

  Un petit peu plus loin au bout du ponton....

 

003 (2)

 

Une des plus belle plage de Moorea : la plage de Temae. On peut apercevoir les bungalows du Sofitel dans le fond.

 

003

 

Comme on est parti pour toucher à tout (en restant bon en rien), on s'est meme initié au golf, l'espace d'une journée. J'avoue que l'on s'est tous bien pris au jeu et c'est loin d'etre desagréable.

 

La piscine du golf non plus d'ailleurs.....

 

007

 

 

 Lucie en pré-concentration avant un "put"

 

  012

 

 

 Nono s'entraine au "swing" sur le "pratice" . C'est tres anglais, tout ça..... 

 

  

photos 04 12 2011 081 - Copie

 

 

Et moi, je suis pas sur de tenir le club dans la bonne position pour un "put"

 

photos 04 12 2011 041

 

 

En dehors de tout ça, Nono s'occupe comme une vraie Desesperate Housewife : brunch avec les copines, un peu de courses et de menage,  quelques commerages sur "radio cocotier" et.....la danse. Nouvelle activitée qu'elle etait loin de se douter de pratiquer un jour.....

 

      Danse Nono 003

 

    Avec sa prof de danse que l'on devrait decorer pour sa.....patience.

 

  Danse Nono 010

 

Une belle photo d'equipe : allez les bleues !!!!!

 

 

Danse Nono 021

 

 Comme une bonne vidéo vaut un grand discours, place aux images animées :

   

 

 

Les prochaines nouvelles viendront de Nouvelle-Zélande ! Depart  Lundi, pour 3 semaines !! Il nous tarde....

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0